Angélique Dauvilliers

Accueil > Expositions > Exposition au Comptoir des arts

2010

Exposition au Comptoir des arts

Ébauche d’une transparence

Angélique Dauvilliers présente l’ébauche de son travail "De la transparence" au Comptoir des arts du 27 novembre au 10 décembre 2010.

Tantot moteur, tantot sous-jacente dans l’organisation de mon travail sur la transparence, la qualité de la lumière en conditionne toujours fortement l’appropriation.

Ce qui m’intéresse avant tout, c’est l’appropriation de l’oeil du spectateur sur la lumière - car c’est cela qui fait naitre ma toile.
Les différents états de la lumière - pénombre, ombre fragmentée, ombre diffuse, lumière voilée, lumière crue, vont devenir, les seuls et uniques médiums de mon travail qui dépendra sans cesse du choix du spectateur sur ces derniers.
Il devient l’acteur de mon travail par son choix de regard sur la toile :
" Viendra t-il à 10 heure, midi ou bien 14 heure ?"
Le spectateur offre alors une nouvelle naissance à la toile en transparence et devient donc le complice, plus encore le producteur du processus de création.
Ce partage, que je souhaite depuis toujours, arrive enfin...

La transparence d’une substance dépend de la couleur ; ici la longueur d’onde de la lumière.
La transparence n’est jamais parfaite.
La lumière est toujours atténuée lors de la traversée de la substance transparente et, meme parfois diffusée dans d’autres directions.
En choisissant la bonne direction, l’oeil du spectateur va créer l’oeuvre.

Une oeuvre perpétuellement en devenir autant qu’elle est éphémère puisqu’elle dépend de la lumière naturelle et du choix de l’oeil du spectateur sur cette dernière.
Qui est l’artiste ?

Enfin mon travail pose l’interrogation d’une "oeuvre saisonnière".
Comment peut-on agir sur une toile lors de sa création ( le moment ou l’oeil se pose dessus) ?
La toile est donc toujours en devenir puisque la lumière l’est aussi selon la saison.
D’autant plus que la définition de la couleur n’est autre que :"toute apparence obtenue par dosage des différentes lumières".

Que reste t-il encore à voir de mon travail en transparence sur une lumière hivernale ?
Naissance d’un nouvel oeil (nouvelle création) ou mort d’une transparence ?

 [1].

De la transparence De la transparence De la transparence

Notes

[1Ce travail sera exposé à Rennes en 2011 (date à définir), en attendant voici une présentation de quelques toiles